Body positivity VS body neutrality

C’est assez dingue, parce que si j’y pense, mon rapport au corps a beaucoup été façonné par les réseaux sociaux.

Le bon, comme le mauvais.

Ça a commencé avec la recherche du corps parfait.

De la poursuite d’un « body goal ».

J’avais commencé à me remettre au sport, et j’avais donc tout naturellement commencé à suivre de nombreuses sportives aux corps athlétiques pour me « motiver ».

Et je peux clairement dire aujourd’hui que c’est ce qui a été le déclencheur de mon obsession par rapport au corps.

En même temps, quand tu te retrouves à voir des corps parfaits à longueur de journée sur ton feed, tu peux difficilement faire autrement.

Ces images de corps parfaits qui ne montrent absolument pas ce à quoi ils ressemblent 99% du reste du temps restent ancrées dans ta tête et quand tu t’assois le soir dans ton canapé, et que les bourrelets de ton ventre viennent te dire bonjour, difficile de ne pas penser au 6 pack parfait que tu as vu sur Instagram quelques minutes avant.

Là, clairement, vous l’aurez compris ; on était pas du tout dans la body positivity – au contraire, c’était plutôt le culte du corps.

Il est difficile de me rappeler exactement mon état d’esprit, mais j’ai vraiment le souvenir que j’étais persuadée qu’un « beau » corps menait au bonheur. Qu’une fois qu’on était « bien foutue », on était bien dans sa peau.

J’étais loin de me douter qu’en fait, une fois que tu rentres dans cette dynamique, c’est un cercle vicieux. Tu n’es, au fond, jamais satisfaite. Tu es tellement exigeante envers ton propre corps que tu finis par lui en vouloir dès que tu vois un bourrelet, une vergeture, un ventre gonflé, et tout ce qui est en fait complètement NATUREL.

Parce que tu es dans cette recherche de perfection qui est, par nature, inatteignable.

Puisqu’elle n’existe pas.

Alors, une fois que tu le réalises, tu entres dans une autre phase.

Tu commences à être plus indulgente avec ton propre corps.

Là aussi, c’est les réseaux sociaux qui m’ont d’abord initié à cette bienveillance.

Ça a commencé avec les « Instagram » VS « Reality ».

Voir que mêmes les filles dont tu admirais énormément le corps étaient ballonnées, avaient de la cellulite, réaliser que tout est une question de lumières et d’angles, ça enlève quand même un vrai poids de tes épaules.

Alors j’ai moi-même décidé d’emprunter cette voie.

Ça me faisait tellement bien de voir cette sincérité, ce naturel, que j’ai souhaité pouvoir le partager à mon tour, et qui sait, aider d’autres femmes à se sentir mieux. À se sentir bien.

Et c’est ce qui s’est passé.

Non seulement pour elles, mais aussi pour moi.

En partageant cette bienveillance, en encourageant les femmes à accepter leur corps et à être bien dans leur peau, je me suis fait, sans m’en rendre compte, ma propre thérapie.

Les mots que j’écrivais sous chaque légende, je les écrivais pour vous, mais aussi pour moi.

Et voir que ça vous aidait autant, apprendre que certaines d’entre vous sortaient des troubles alimentaires grâce au message que je partageais, réaliser l’impact hyper positif qu’avait le body positivisme dans chacune de vos vies m’a permis de l’appliquer à la mienne.

« Fake it until you make it”.

Et comme je rajoute souvent : « Fake it until you become it ».

L’acceptation de son corps n’arrive pas du jour au lendemain.

Ça demande beaucoup d’efforts, de persévérance, de doutes à affronter et à surmonter.

Mais si vous souhaitez y parvenir, si vous souhaitez y croire, si vous souhaitez encourager les autres à être bien dans votre peau, il va falloir montrer l’exemple.

Ce qui m’a beaucoup aidé, et le conseil que je vous donne, c’est : si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres.

Acceptez votre corps pour toutes les femmes qui ont aujourd’hui honte du leur, et à qui vous avez envie de dire qu’elles sont belles, rayonnantes, et vous allez voir que vous allez finir par l’appliquer à vous-même.

Et une fois qu’on arrive là, je pensais que c’était la dernière étape.

Qu’une fois que tu avais accepté ton corps, t’atteignais un état de sérénité ultime.

Pas tout à fait.

Il y a une étape, que je suis en train de découvrir – et là encore aussi, grâce aux réseaux sociaux – qui est la body neutrality.

La body neutrality, c’est quoi ?

C’est un mouvement et un état d’esprit qui vise à dépasser le prisme du corps.

Parce que c’est vrai que si tu regardes la plupart des photos body positive qui circulent aujourd’hui sur Instagram, elles ramènent toujours au corps.

Alors oui, le corps est montré différemment, beaucoup plus naturel, et c’est tant mieux ; mais le fait est que ça peut tout de même, même sans le vouloir, perpétrer l’obsession du corps.

Alors que notre corps, ce n’est même pas 1% de qui on est.

Que sont les 99% autres ?

Ton caractère, tes valeurs, tes compétences, tes passions, tes échanges, tes réflexions, tes actions…

Ce qui fait qui tu es en tant que PERSONNE.

Pas juste en tant qu’APPARENCE PHYSIQUE.

Et c’est tellement, tellement plus intéressant.

Alors pourquoi le voit-on si peu ?

Pourquoi cette prédominance du corps sur les réseaux sociaux ?

Très certainement parce que la femme est un être extrêmement sexualisé et à qui on fait croire, dans une société encore très patriarcale, qu’elle doit satisfaire le plaisir de l’homme.

Alors qu’une femme existe avant tout PAR ELLE-MÊME et POUR ELLE-MÊME.

Pose toi la question de qui TU ES.

Pas à quoi tu ressembles.

Pose toi la question de ce que tu veux FAIRE.

De qui tu veux ÊTRE.

Tout change, en fait, à partir du moment où on change le prisme par lequel on se considère.

Quand on commence à se soucier plus de ce que l’on a envie d’accomplir plutôt que ce à quoi on veut ressembler.

Demande-toi comment tu veux qu’on se souvienne de toi.

Et place toute ton énergie là-dedans.

Je pense qu’on l’a trop longtemps gaspillée à essayer de changer qui on est – il est temps maintenant de l’utiliser pour devenir qui on veut être 💫    

Voir d'autres articles :

Cet article a 16 commentaires

  1. C’est mon cas Louise ton compte et ton parcours m’ont aidé à sortir d’un TCA qui me hantait depuis 20 ans et c’est toi, toute jeune Louise qui pourrait être ma fille, qui m’a montré la voie… merci pour les messages extrêmement important que tu véhicules à travers tes articles, publications et vidéo, pour toutes la nouvelle génération de femme cette notion de body neutrality doit devenir « la norme » et tu es de manière certaine une pierre à l’édifice de cette nouvelle vision du corps mais surtout de la femme ! Bravo et merci !

  2. rachel siemen

    Merci Louise pour toutes ces bonnes ondes que tu nous envoies, merci de parler pour toutes les femmes, merci de me donner le courage de sortir des troubles alimentaires, grâce à toi je vois chaque jour ma vie différemment. J’apprend à me connaître en tant que personne et non en tant que Corps. J’en étais réduite a n’être plus qu’un corps, sans vie finalement. A présent je vois l’avenir et tout ce qu’il peut m’apporter. On est tellement plus que ça, tu as ouvert une porte qui ne se refermera plus jamais.
    Merci, juste merci en fait ☀️❤️☀️

  3. Megane

    Ton article est juste une perle !!!! Ça fait tellement du bien de lire ça ! Ça booste et ça redonne confiance en soi c’est incroyable ! Tu es vraiment une fille géniale!! Merci pour tout ce bonheur que tu dégage 😘

  4. Constance

    Dans le début de l’année, j’avais écrit dans mon journal que je détestais mon ventre parce qu’il était tout le temps gonflé et que ça m’empêchait de vivre.
    Il y a quelques deux semaines plus tôt, j’ai relu ce que j’avais écrit et j’ai été choqué par mes mots. Choquée de tant de violence envers un corps qui te permet de vivre et de faire des choses incroyables. Le seul fait de vivre est incroyable.
    Et là je me suis rendue compte à quel point j’avais évolué et grandit et cette évolution, je te la dois, en partie à toi Louise, mais aussi à la tendance plus générale d’acceptation de soi. Je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu fais et le message que tu transmets tout les jours pour rendre le monde un peu meilleur et les gens un peu plus heureux.
    Voila. Sur ce je te fais un gros câlin d’amour virtuel, et j’ai hâte de continuer cette année 2020 (et aussi ce petit bout de 2019 qui nous reste) avec toi et toute le communauté de femmes fortes que tu as rassemblée !
    coeur coeur

  5. Célia

    Cet article fait tellement de bien ❤

  6. Anne-Laure

    Canon cet article Louise!
    😍😍

  7. Tenet

    Merci Louise pour ce blog qui va en aider plus une y compris moi car ayant des troubles alimentaires , ton blog m’a fait prendre conscience de certaines choses alors merci. Gros bisous Louise , ilona

  8. Tenet

    Merci Louise pour ce blog qui va en aider plus une y compris moi car ayant des troubles alimentaires , ton blog m’a fait prendre conscience de certaines choses alors merci. Gros bisous Louise , ilona

  9. Tenet

    Merci Louise pour ce blog qui va en aider plus une y compris moi car ayant des troubles alimentaires , ton blog m’a fait prendre conscience de certaines choses alors merci. Gros bisous Louise , ilona

  10. Tenet

    Merci pour ce blog Louise qui va en aider plus une y compris moi même car ayant des troubles alimentaires j’ai prise conscience de certaines choses alors merci . Gros bisous , ilona

  11. Sabrina

    Il y a 1 an et demi j’ai perdu 10kg et je n’ai jamais été aussi bien de ma vie.
    Depuis quelques mois et depuis que je suis le mouvement body positive je me suis laissée aller… En me disant “oh pourquoi je me priverais de manger ça, c’est normal d’avoir des bourrelets”. Oui c’est normal jusqu’à ce que tu ne puisses plus être à l’aise en robe moulante.

    J’aime bien ce mouvement mais clairement moi ça m’a presque remis sur les mauvais rails en me disant que je pouvais manger sans me priver et que il était normal que mon corps ait des bourrelets.

  12. Melodie

    Merci pour tout Louise ! Pour tes mots, ton énergie, ta motivation. Tu m’as énormément aidée lors de ma période de rechute au cours de 2019. Même si je pense que notre corps est notre compagnon pour la vie et qu’il faut le chérir, je pense qu’il est primordial de s’épanouir dans d’autres domaines pour sortir des TCA et aussi dans la vie au quotidien. Le monde a besoin de plus de personnes comme toi !

  13. solene

    Que de paroles inspirantes et revigorantes ! Je me suis mise à lire tous tes articles d’un coup, merci pour ces conseils et réflexions.

  14. Pauline

    Tu es tellement inspirante ! Tu me donnes envie de réaliser 1000 projets, de m’aimer en dépit des standards de beauté et de toujours plus croquer la vie à pleine dents ! Merci d’être toi 🙂

Laisser un commentaire